Réussir sa pâte à crêpes

Par le juillet 14, 2014

De nombreuses suggestions d’accompagnement existent. Mais le plus important reste bien la pâte, la fameuse pâte à crêpes. Et ici pas question de niveau de difficulté comme pour nos autres recettes : c’est F-A-C-I-L-E.

Pas question de compliquer à l’envie une recette qui doit rester simple.

Au départ, préférez toujours faire un pâte épaisse, quitte à l’allonger.
Ne pas négliger le sel, c’est lui qui donnera saveur à la pâte.
Plus il y aura de sucre dans la pâte, plus les crêpes seront croustillantes.

En principe, pour un goûter traditionnel, 20 crêpes fines pour une poêle de 20 cm = 4 convives, dans les proportions indiquées. Pour les goinfres, prévoir le double.

La pâte s’aromatise à volonté, à la vanille comme dans notre première recette, ou traditionnellement au rhum, à la fleur d’oranger (1 cuillère à soupe d’eau ou quelques gouttes d’extrait), au Grand-Marnier, au kirsch, au calvados, à l’armagnac. Le whisky ou le curaçao vont bien aussi, la bière permet de faire la recette des crêpes… à la bière ! Le choix de l’arôme dépend aussi beaucoup des garnitures disponibles : cerises avec kirsch, bananes avec rhum, etc…

Laisser reposer la pâte est utile, elle sera plus lisse à travailler et les crêpes se déferont moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *